Lune, Jules Renard

JRLune

Illustration de Jessica Tremblay sur un texte de Jules Renard

Exercise de style: à chaque matin, j’ouvre le Journal de Jules Renard, choisit une citation et la met en image. Une pratique du haïga, même si les textes de Jules Renard ne sont pas des haïkus. 

La première idée qui nous vient à l’esprit, c’est toujours d’illustrer directement l’image décrite dans le texte: “Orage, l’éclair ne voit pas clair.”  On se dit: “Ah, le texte parle d’un éclair pendant l’orage, alors je vais illustrer un éclair.”  Puis, je me suis souvenu que, dans le haïga, l’image doit complémenter le texte sans le répéter. J’ai un peu regretté ce haïga trop hâtif.

Au deuxième essai, pour le texte sur la poupée – “Hier sa poupée est morte mais aujourd’hui elle va mieux” – j’ai commencé à illustrer une poupée (pas facile, en passant), puis j’ai pensé: non, il faut aller au delà. Pourquoi pas le fil, les boutons et l’aiguille qui ont servi à réparer la poupée?

Le troisième haïga parlait d’un clou dans le mur: “A un gros clou pendent de petites choses légères”. Encore là, la première idée qui vient à l’esprit, c’est d’illustrer un clou. Puis, la chose légère (j’essaye un soutien-gorge). Puis, je me dit non: il faut aller au-delà. Pourquoi pas une tasse de thé fumante? Pendant qu’on attend que le thé refroidisse, on a le temps d’observer des petits détails comme un clou dans le mur.

Pour le quatrième haïga d’aujourd’hui – “La lune, médaille au cou de la nuit” -, je fais un cercle. Pleine lune. Voilà, j’ai terminé. Non, non, non. Paresse. Il faut pousser au-delà. Qu’est-ce qui vit la nuit que je pourrais illustrer, qui ferait instantanément référence à la nuit, à la lune? Un loup. Ah, trop compliqué. Puis, je me souviens d’un modèle origami de renard (du livre Horrorgami) que je pourrais dessiner aisément. Voilà.

Tiens, c’est comme si Jules Renard s’était immiscé dans l’image. Salut, Jules!

 

Eclipse de lune

Eclipse totale de lune pour l’Amérique du Nord dans la nuit du 20 au 21 décembre. Un de mes spectacles préférés. Je me préparais à veiller tard mais ce matin la réalité m’a rattrapée: la pluie (donc, les nuages) et par conséquent…

 

Pas d’éclipse de lune –

j’habite 

à Vancouver

 

un nuage

parfois nous repose

de regarder l’éclipse (*)

 

Ou plutôt:

 

un nuage

parfois nous empêche

de regarder l’éclipse

 

(*)Un pastiche du haiku “un nuage/parfois nous repose/de regarder la lune”

o o o  0 ( ( (  O ) ) )  ) 0 o  o  o

 

Concours de haïkus 2010-2011

 

Il reste plusieurs concours de haïkus et appels de textes pour décembre 2010- janvier 2011. 

Cette liste vous est  offerte gracieusement par le site Vieil Etang.

 

21 décembre: Ploc! la revue du haiku (spécial kigo d’automne). Thème: Haïkus ou senryûs sur les ambiances et les coutumes automnales. Envoyez 12 haïkus ou senryûs  maximum à Francis Tugayé : francis.tugaye at wanadoo.fr, libellez votre courriel ainsi: pour vos haïkus ou senryûs : Projet kigo (automne 2010) – Prénom & Nom, pour tout article : Projet kigo (articles) – Prénom & Nom, pour un haïbun : Projet kigo (haïbun) – Prénom & Nom  

21 décembre: Concours de haïku “Greniers d’automne” organisé par HaikOuest. Envoyez 3 haïkus inedits à haikouest@hotmail.fr avec vos coordonnées.

24 décembre: Revue Haiku Canada – section francophone. Envoyer trois haïkus sur le thème: la cinquième (5e) saison – toute interprétation étant reçue…Envoyer à : beaudrymichelineAThotmail.com en indiquant le pays ou la ville

31 décembre: Dossier: “Le haïku et vous” pour Gong: revue francophone du haïku. Comment vous est venu le gout du haïu? Où, quand, comment, pourquoi… avez-vous commencé à écrire des haikus? Que vous apporte le haïu? Danièle Duteil attend vos témoignages 800 caractères maximum. indiquez en objet “Témoignage haïku” à afh.redaction AT afhaiku.org

Décembre (date à venir): 2011 Anthologie de Haiku Canada (pour membres de HC seulement).

 

Janvier 2011

1er janvier 2011: Concours de haiku sur le thème de la pomme. 2 catégories : enfants et adultes. Trois langues : breton, français, gallo.  Dans chaque langue, les candidats peuvent envoyer un maximum de 3 haïku à l’adresse du festival Taol Kurun – Sant Adrian – 29300 Arzano ou par e-mail a taolkurun@laposte.net. Résultats pendant le festival Taol kurun le 22 janvier 2011.

10 janvier 2011: Ploc¡ la revue du haïku n°21 Thème libre. 3 haïku, 3 senryû maximum, article et haïbun a wow.walter AT orange.fr

30 janvier 2011: Concours de haibun et de micro-nouvelles organise par Les Editions L’iroli. 575 mots maximum. Thème: “Quel animal!”. Frais: 10 euros.

Voir tous les concours de haïkus 2011.

 

Orage, Journal de Jules Renard

 

 JROrage

 

C’est en lisant le Journal de Jules Renard (auteur de Poil de Carotte) il y a bien longtemps que j’ai réalisé qu’il était possible de dire plus avec moins de mots. 

 

La découverte du poème court est une étape importante dans la formation du haikiste. Plusieurs haikistes vont commencer par écrire des poèmes courts qui ne sont pas encore des haikus à 100%, mais qui en ont l’essence. Il s’agira ensuite d’enlever les fioritues, la poésie, et dans certains cas on verra apparaître le haïku (Voir à ce sujet le texte Comment ruiner un haiku écrit par Hans-Peter Krauset et traduit par Monika Thoma-Petit.)

 

Jules Renard aurait fait un fameux haikiste s’il avait dépassé l’étape du court poème et du mot d’esprit.

 

Neige, Journal de Jules Renard

 

JRNeige

Le Journal 1887-1910 de Jules Renard a été une lecture importante dans ma formation de haïkiste. Les courtes entrées de Jules Renard dans son journal rejoignent le haïku dans plusieurs aspects: la briveté, le moment, la surprise. Je laisse au lecteur le plaisir de découvrir. Premier d’une série de haïgas inspirés du Journal de Jules Renard.