Vancou-hiver

La neige tombée     fin décembre      a fondu très lentement

(grâce aux températures                avoisinant            zéro Celsius)

si bien qu’on a pu              observer           de jour en jour

l’affaissement    du bonhomme de neige   en face de notre appartement.

La mine de plus en plus basse   le chapeau en angle     les boutons qui tombent un à un.

Ce n’est que la semaine passée             que le chapeau           a finalement 

rejoint le sol              (maintenant tout à fait              dépourvu de neige).

 

fonte du bonhomme

le chapeau a trouvé preneur

pas les boutons

 

Liste des concours de haïku

J’ai mis en ligne la première partie de mon site web Vieil Etang qui comprend une liste des concours de haïku et appels de textes pour l’année 2009. 

Ce calendrier des concours sera régulièrement mis à jour.  Vous pouvez l’imprimer ou bien le sauvegarder  dans vos signets pour pouvoir le consulter régulièrement.

Les autres sections (haïku-horoscope, vidéo-haïku, etc.) seront disponibles au printemps.

 

< dimanche >

< la tête en html >

< mal de bloc >

 

Vieil Etang – “Le sport”

VieilEtangSport2

Petit rappel: vous avez jusqu’au 31 janvier 2009 pour soumettre des textes à André Duhaime (haiku999@hotmail.com) pour l’anthologie haïku et sports qui pourrait être publiée aux Editions Vents d’Ouest selon le même format que Pixels.

Envoyez 2 haïkus inédits par sport et identifier le sport en l’inscrivant comme titre.

Cliquez sur l’image pour voir toute la bédé Vieil Etang.

 

Late Bloomer: on writing later in life, by Naomi Beth Wakan

Late Bloomer: on writing later in life, Naomi Beth Wakan

 

No paper!

I write a haiku

on a shell

Naomi Beth Wakan

 

Naomi Beth Wakan a commencé à écrire des haïkus “tard dans sa vie” et est l’auteur d’un des livres didactiques de haïku les plus vendus sur le marché anglophone: Haiku – one breathe poetry. Elle habite sur une petite île, Gabriola Island, en Colombie-Britannique.

 

Son livre Late Bloomer s’adresse principalement aux gens de 50 ans et + intéressés par l’écriture.

 

Il comporte, en plus des chapitres habituels à ce genre de livres (comment commencer, quoi écrire, etc.) des renseignements et des anecdotes qui aideront les “têtes grises” à se préparer au marché de l’édition. Entre autre: quoi répondre quand votre éditeur vous demande si vous serez encore vivant dans deux ans pour faire la promotion de votre livre! 

 

Toutefois, les nombreuses citations et les conseils d’écriture en font un livre intéressant pour les auteurs de tout âge. 

 

Bien qu’il s’agisse d’un livre sur l’écriture, le haïku y tient une certaine place car c’est par le haïku que Naomi a commencé sa carrière d’auteur.

 

Ayant vécu au Japon, Naomi s’est dite surprise de constater que les Japonais retravaillaient leurs haïkus, souvent pendant des années.  Que les “death haïku” des haijins et des samourais étaient souvent écrits des années à l’avance.

 

Le livre présente en deuxième partie des entrevues avec des auteurs âgés dont les haijins de la côte ouest: Winona Baker et Jim Swift.

 

Lecture recommendée pour toute personne intéressée par l’écriture et les bios (bien que brèves) de haijin.