Marcher le silence

Félicitations aux auteurs

André Duhaime et André Girard

qui ont remporté le Prix Canada-Japon

pour leur recueil

«Marcher le silence – Carnets du Japon »

aux Editions Leméac.

 

 « Marcher le silence: Carnets du Japon est un journal de voyage à la japonaise, écrit à quatre mains, un haïbun composé de courts textes en prose et de haïkus. De Tokyo à Takayama, de la grande ville affairée aux hauteurs d’un Japon oublié, André Duhaime et André Girard nous font part de leur rencontre intime avec le Japon. Plus que leur dépaysement ravi, ils disent leur désir d’étonnement qui est aussi un désir de l’autre, leur ouverture touchante à un pays qu’ils nous révèlent, au fil des pas et des jours, dans ses paysages variés, sa culture moderne et immémoriale, les détails évocateurs de sa vie quotidienne. Ici, dans ces pages, tout semble saisi sur le vif. Et la poésie semble couler de source, si authentique que l’on jurerait que le Japon est poésie. Ou que là-bas fine poésie et prose de précision cohabitent avec le réel. » (Commentaire des membres du jury).

 

Je suis un écrivain japonais

Dany Laferrière –

“Je suis un écrivain

japonais”

Avec cette affirmation – qui est en fait le prochain titre de son livre – le narrateur crée tout un émoi. Le journaliste s’étonne: Comment peut-on être un écrivain japonais (quand on n’est pas japonais)? 

Mais tout est possible quand on lit La Route étroite de la sente du Nord de Basho, tourne un film sur une une chanteuse appelée Midori et qu’on est pourchassé par les ambassadeurs du Japon qui veulent à tout prix offrir leur aide pour un projet littéraire… qui n’est encore qu’un projet littéraire.

Dany Laferrière, “Je suis un écrivain japonais“, Boréal, 2008, 262 p., ISBN 978-2-7646-0606-3