premier crocus

ciel gris. averses.  dans un square, près de la boulangerie italienne:

dizaine de crocus

mais un seul est ouvert

début du printemps

0

|| | | | | | | | | | | | | || | | | | | | | ||| | | | |  | | | | |     |     | | | | | | |||| | | | | | | | | | | | | ||  | | | | | | | | | | |

Advertisements

4 thoughts on “premier crocus

  1. Oui, au Poitou … la chanceuse… ! J’entends qu’en Allemagne, on peut déjà admirer les jonquilles dans les parterres.Ceci étant dit : ravie de te croiser sur le blogue de Tess, Martine,avec cette belle relance !Tess, j’aime bien ce haïga des crocus.(excellente idée, le “dessin” !) En relisant le tout, avec la petite introduction, j’ai pensé que tu aurais aussi pu faire une version un peu différente :averses et ciel grisde la dizaine de crocusun seul est ouvert (le début du printemps resterait alors dans le “non-dit”.)amicalementMonika

  2. Merci Martine pour ce haïku.
    J’aime bien ta nouvelle version, Monika.  C’est vrai qu’elle est plus subtile et évite la répétition de kigo (crocus, printemps).  On apprend, on apprend.
    Justement, parlant de jonquilles, les nôtres viennent de s’ouvrir…
    Tess

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s