Photo Haïku


Haïku: Basho Kûshû



Photographe: Anne-Marie Labelle


Lieu: ruelle de la rue St-André (Montréal, Québec)


Date: 2005


Photos reproduites avec la permission de la photographe

Advertisements

2 thoughts on “Photo Haïku

  1. La scène se passe l’année dernière.  Un ami a donné une conférence sur une poétesse de Bretagne à l’ONF.  Après l’événement, un petit groupe se réunit et nous allons nous promener au Carré St-Louis. 
    La nuit est chaude.  Nous arrêtons au petit kiosque prendre un rafraîchissement, près du buste d’Emile Nelligan.  “Il regarde en direction de sa maison” nous annonce Anne-Marie, en parlant du célèbre poète.  On s’aligne derrière le poète pour voir de quel côté c’est. 
    On discute.  En retrait, un homme joue de la guitare.  Une jeune fille esquisse quelques pas de danses.  Ses amis applaudissent.  La nuit est belle.  Les promeneurs sont nombreux malgré l’heure avancée. 
    Anne-Marie nous raconte qu’il y a quelques jours, elle a accompagné un inconnu qui cherchait une adresse sur la rue St-André, même si c’était complètement hors de son chemin.  Elle a été récompensée par la découverte d’un graffiti-haïku de Basho dans une ruelle.  Tout le monde fait : ohhhh! 
    “On veut le voir! On veut le voir!” clame-t-on en coeur.
    On se met donc route pour retrouver le graffiti, en espérant qu’on le trouvera et qu’il sera toujours là.  
    Il fait nuit.  Le groupe discute par petits groupes, en marchant sur le trottoir étroit.  A quelques mètres devant nous, Anne-Marie (qui nous sert d’éclaireur) s’engouffre quelques secondes dans une ruelle, réapparaît en disant “Non, ce n’est pas ici” et continue son chemin.
    Après trois essais, elle s’engage dans une ruelle et on entend un “OUI!” victorieux.  On se précipite.  Anne-Marie étend les bras devant l’oeuvre signée Basho Kûshû.  “Je l’ai retrouvée! Elle est encore là! Je l’ai retrouvée!”  Elle se met à tourner sur elle-même, bras écartés, le visage levé au ciel.
    On s’interroge sur le nom Kûshû. Est-ce un surnom de Basho? Ou le nom d’un autre haijin?  De quel bouquin ces traductions sont-elles tirées?
    Tournant le dos au mur, quelqu’un remarque la pleine lune entre les branches.  On se met à improviser des haïkus.
    Anne-Marie promet de revenir bientôt faire une photo des haïkus avant qu’ils ne disparaissent. 
    De retour sur le trottoir, on doit s’écarter pour laisser passer un homme avec un par-dessus noir.  “C’est Stephen Faulkner (l’écrivain), dit quelqu’un. Il habite dans le quartier”. 
    Puis, le groupe se sépare car il est tard.

  2. Ah, merci pour ce récit de la découverte du haïku de Basho dans la ruelle du Plateau ! Anne-Marie m’avait envoyé les photos (au printemps, je crois , ou peut-être à l’automne ?) et elles m’avaient immédiatement inspirée à faire un haïku (qui se trouve maintenant dans un des renkus que j’ai écrit avec Hélène Leclerc.) Je le cite de mémoire :Plateau Mont-Royalsur le mur de la ruellel’étang de Basho(MTP)Il n’y a pas longtemps (un dimanche fin mai – ou était-ce au début juin ? ), nous avons fait en petit groupe (Micheline, Yves, Hélène, Anne-Marie, Sylvain et moi) le parcours poétique des haïkus que Jeanne Painchaud avait peint sur le trottoir, à l’occasion du Marché de la Poésie. À la fin, Anne-Marie nous a proposé de nous montrer la grenouille de Basho sur le mur de la ruelle… nous avons marché, marché, marché…. c’était plus loin qu’on pensait, les cyclistes du Tour de l’Île filaient à toute allure à côté de nous et il y en avait un qui se plaignait qu’on ne l’encourageât guère…. Anne-Marie cherchait la ruelle, au troisième ou quatrième essai, elle l’a trouvée – mais — plus de haïku, plus de graffiti. Tout avait été effacé et un mur peint tout en ocre attendait de nouvelles poésies. J’étais déçue – mais en même temps, je me disais que c’était bien ainsi : l’art du haïku n’est-ce pas justement de saisir l’éphémère et de le sauver de l’impermanence – pour un instant ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s