Cette pierre est posée sur le bord du chemin, au parc Vanier.  Le texte qui y est gravé est comme un haibun.  Le sujet est: la pluie à Vancouver. 


En résumé: un jour, où il rentrait chez lui en maudissant la pluie, le narrateur trouve dans la cours de son immeuble un canard de Pékin qui s’ébat dans une flaque. Son attitude envers la pluie change aussitôt.

Advertisements

One thought on “

  1. C’est un sujet tout à fait approprié pour le temps qu’il fait ici, depuis quelques jours ! Inlassablementsur la nouvelle pateaugeoirela pluie(MTP0Voilà un des haïkus que j’ai sélectionnés pour les lire aujourd’hui, en compagnie d’André Duhaime qui rendra visite tantôt à notre Groupe Haïku Montréal. La rencontre se déroule sous le thème du “haïku du quotidien”.Je t’en donnerai des nouvelles à mon retour !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s