Camp Haïku de Baie-Comeau

Pour amorcer sa deuxième année, le Camp Littéraire de Baie-Comeau vous invite à son Camp Haïku ainsi qu’à la Fête du Haïku 2006, qui se tiendront à Baie-Comeau les vendredi, samedi et dimanche 7, 8 et 9 juillet prochains.


Deux nouveautés s’ajoutent à la programmation de cette année. Tout d’abord, un atelier préliminaire d’introduction ou de révision afin de permettre à tous de profiter pleinement de la formation dispensée lors du Camp haïku de la fin de semaine. De plus, le Camp ouvre ses portes aux jeunes nord-côtiers afin de créer la relève littéraire.


Participer à cet événement littéraire d’envergure provincial, c’est s’offrir une occasion unique de rencontrer des passionnés du haïku, de côtoyer des écrivains professionnels et de découvrir la richesse de cette poésie singulière. C’est aussi le plaisir de faire une excursion d’écriture en pleine nature et d’assister à un récital de haïku dans un site enchanteur.


Pour cette deuxième année, Francine Chicoine a invité Jeanne Painchaud, une haïkiste montréalaise de renommée à venir se joindre à elle pour animer cette grande fin de semaine. De plus, les participants auront l’opportunité de rencontrer trois artistes professionnels nord-côtiers, boursiers du CALQ, et de discuter avec eux au sujet de leur projet culturel.


La promotion de la deuxième édition du Camp Littéraire de Baie-Comeau a débuté il y a quelques semaines. La période d’inscription, qui prendra fin le 30 juin 2006, bat son plein. On peut s’inscrire, consulter la programmation ou demander des informations en visitant le site web http://pages.globetrotter.net/francine.chicoine/, en communiquant au 418-589-2946 ou par Internet à l’adresse suivante : mprojets@globetrotter.net.


C’est un rendez-vous à ne pas manquer pour les amoureux des mots et de belle nature.


2 thoughts on “Camp Haïku de Baie-Comeau

  1. L’année dernière, j’ai participé au Camp Haïku à Baie-Comeau – une expérience décisive pour moi ! La rencontre avec Francine Chicoine et d’autres haïkistes, certains expérimentés, d’autres des débutantEs comme moi, m’a permis de mieux comprendre ce qu’est un haïku et de vivre une synergie surprenante. Avant de partir, on m’avait prévenu : “Quoi, tu veux aller sur la Côte Nord, au mois de juillet ? Tu vas te faire bouffer tout rond par les moustiques ! ” Mais rendue là-bas, Francine Petit qui m’hébergeait, en âme charitable, m’a fourni un anti-moustique extrêmement efficace, ce qui m’a permit de constater, lors de l’excursion au Parc Boréal (d’où on a d’ailleurs une vue époustouflante sur la Baie Saint-Pancrace )Des mouches, des mouchesfinalement, il n’y en a pastant que ça !(M.T.P)J’aimerais bien y retrourner cette année – je suis encore en train “d’aligner mes flûtes”, comme on dit !Toi, y vas-tu ?

  2. J’espère que plusieurs personnes tenteront l’expérience à nouveau cette année.  C’est un camp formidable et il n’y a rien de plus motivant que de côtoyer d’autres personnes qui partagent notre intérêt.  Malheureusement pour moi, faute d’être à l’autre bout du pays, je ne pourrai malheureusement pas m’y rendre.  Bon voyage à ceux qui iront sur la Côte-Nord! 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s